Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique, Porte-parole du Gouvernement

Sceau de Republique Gabonaise

Conférence de Presse du 28 Novembre 2017 de Monsieur le Ministre d'Etat, Porte Parole du Gouvernement


 1- ECONOMIE NUMERIQUE

- Nous nous félicitons de ce que le secteur, malgré la crise, garde sa dynamique de progrès. C’est un des secteurs que les plus hautes autorités, en tête desquels le Président de la République, Chef de l’Etat, suivent avec le plus grand intérêt afin qu’il soit doté d’un cadre institutionnel et juridique qui sied et qui s’arrime aux normes internationales.

- Nous saluons le travail d’équipe entre le ministère, les entités sous tutelle et les entreprises, qu’il s’agisse des opérateurs de téléphonie mobile ou des fournisseurs d’accès Internet.

- Nous saluons aussi l’implication des partenaires au développement, notamment la Banque Mondiale qui soutiennent et accompagnent nos projets.

- Dans ce sens, nous nous réjouissons de l’inauguration prochaine de la connexion avec la République sœur du Congo en ce qui concerne la première phase du projet CAB4 le 22 décembre. Il faut saluer la bonne collaboration des équipes du ministère, de l’ANINF, de la SPIN, du fournisseur et de la Banque Mondiale ; Collaboration qui a permis d’ajuster les équipements pour les utilisateurs.

- Toujours dans le cadre de la poursuite de la construction de l’infrastructure numérique, nous allons signer le démarrage de la phase 2 du Backbone national, pour les villes de Booué, Oyem et Bitam pour rejoindre les frontières du Cameroun et celle de la Guinée Equatoriale.

- De même qu’au cours du premier trimestre 2018, nous allons inaugurer le premier incubateur du Numérique avec le concours de la Banque Mondiale et les opérateurs privés. Cet incubateur aura pour missions l’accompagnement et l’encadrement juridique, comptable et financier des start-up pour leur développement.

- Nous travaillons également avec l’UNESCO pour la phase 2 du programme « Train My Generation » qui entre dans le cadre de la formation.

- Nous voulons accroître la formation des formateurs afin de rendre accessible l’Internet et l’Informatique aux populations.

 

 2-COMMUNICATION

- Nous travaillons à l’adoption des décrets d’application du Code de la Communication.

- De même, dans la poursuite de la réforme de l’Audiovisuel public, nous allons lancer une nouvelle chaîne thématique au courant du premier trimestre 2018, la Chaîne Gabon Nature et Culture.

- Dans la même période, nous procéderons au lancement de la seconde chaîne de radio, Radio Gabon Musique.

- En attendant le démarrage de ces deux (02) chaînes thématiques, nous travaillons à améliorer les programmes de Gabon Télévision en commençant par l’actualité.

- Une commission a été mise en place. Nous attendons les recommandations de ladite commission. Elle devra nous proposer prochainement les journalistes qui seront affectés aux principales éditions d’informations de 7h, 13h, 20h et 23h.

- Dans le même temps, nous poursuivons la réforme de l’Agence Gabonaise de Presse pour l’ouverture d’un département audiovisuel. Il aura pour vocation la fourniture d’éléments vidéo aux chaines nationales et internationales.

- S’agissant d’Africa n°1, une option a été prise par le Gouvernement et nous travaillons à la faire aboutir.

- Pour la formation des professionnels de la communication, telle que voulu par les plus hautes autorités, nous travaillons à l’élaboration des curricula en vue de l’ouverture en 2019 d’une école destinée à la formation des Journalistes et aux métiers de la communication et de la cinématographie.

- Concernant le cinéma, nous nous félicitons de l’organisation de 12ème édition des Escales Documentaires ainsi que la tenue prochaine du festival de Masuku.

- Nous continuerons à apporter notre soutien aux acteurs du secteur avec l’organisation prochaine de la 2ème édition du QUIFILMA.

 

 3-CULTURES

- Les travaux de la commission sur la réforme de l’ENAM se poursuivent. Nous rendrons les conclusions desdits travaux dans quelques jours après avis du Gouvernement.

- De même que nous poursuivons les travaux sur les droits d’auteurs. Nous pouvons déjà nous féliciter de l’implication des artistes qui nous ont aidés sur l’élaboration du projet de texte relatif au statut de l’artiste en République gabonaise. Ce texte a déjà été validé par le Conseil d’Etat. Il se trouve actuellement dans le circuit d’adoption.

- En outre, nous travaillons avec les équipes, tel que voulu par le Chef de l’Etat et recommandé par le Dialogue Politique, à l’élaboration du Conseil National des Rites et Traditions, dont la mission sera d’identifier et recenser les rites traditionnels ; assurer leur préservation et leur vulgarisation d’une part. D’autre part, nous travaillerons à la refondation de la Nation à partir des aspects positifs de nos traditions.

- Au titre des grands rendez-vous conformément au calendrier des évènements culturels, nous aurons donc la 2nde édition du QUIFILMA ; la 2nde édition de la célébration de la Semaine des Afro descendants ; la 14ème édition de la Fête des Cultures ainsi que la 2ème édition de Gabon Neuf Provinces.

 

 4- ADMINISTRATION

Cinq mois après le début de l’opération de contrôle des effectifs et de régularisation des situations administratives des agents publics appartement au département de la Communication et de l’Economie Numérique, trente six (36) bons de caisse ne sont toujours pas récupérés.

Les intéressés sont déclarés soit décédés, soit inconnus ou installés hors du Gabon.

J’ai saisi mon collègue de la Fonction Publique afin que ces différents cas soient traités conformément aux lois et règlements en vigueur.

Publié le : 30 / 11 / 2017


En Haut