Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique, Porte-parole du Gouvernement

Sceau de Republique Gabonaise

Discours du Ministre de l’Economie Numérique de la Poste à l’occasion du Forum 2015 du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI), Genève (Suisse) 25-29 mai 2015


 

-Monsieur le Secrétaire Général,

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres et Chefs de délégations ;

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des Missions diplomatiques

- Honorables délégués ;

- Distingués invités ;

Je voudrais avant tout, aux noms de Son Excellence ALI BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l’Etat, du Gouvernement gabonais et au mien propre, saluer toutes les délégations venues prendre part à cette importante rencontre, remercier l’UIT et particulièrement le Secrétariat Général pour les efforts qu’il déploie pour promouvoir les objectifs de notre organisation.

Monsieur le Secrétaire Général,

Le Gabon, qui a pris part aux deux premières réunions du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) et qui s’inscrit pleinement dans la mise en œuvre du plan d’action, est heureux de participer à ce Forum pour partager avec l’ensemble des membres de l’UIT ses principales avancées et ses projets en matière de TIC.

Le Gabon, mon pays, est en parfaite adéquation avec le thème du Forum à savoir : « Innover ensemble : Mettre les TIC au service du développement durable ». En effet, le Président de la République, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA considère les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) comme un levier important de transformation sociale et de croissance économique.

C’est pourquoi elles tiennent une place de choix dans la traduction opérationnelle de son projet de société : le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Ce plan définit notamment unprogramme sectoriel Gabon Numérique qui vise à doter le pays d’infrastructures numériques de rang mondial et à faire du Gabon un pôle régional des services numériques.

Pour atteindre ces objectifs, le Gabon, en ligne avec le plan d’action du SMSI, a défini un cadre réglementaire plus propice au développement des TIC ; il a entrepris d’accroître sa connectivité internationale en adhérant au câble ACE d’une capacité de 5,6 tera bits /s, lequel a porté les capacités du GABON à 6.4 tera bits/s avec le câble SAT3 d’une capacité maximale de 800 Giga bits/s jusque-là en exploitation.

   Le Gabon fonde le développement des TIC sur l’usage du haut débit et des infrastructures large bande, c’est le sens du projet de back-bone national et sous-régional de près de 4000 kms dont la construction dans sa première phase longue de 1000 kms, de Libreville la capitale vers Franceville dans le sud-est du pays avec interconnexion avec le Congo, va être lancée.

D’ores et déjà, plusieurs projets pilotes ont été engagés à savoir : les projets e-éducation, e-santé, e-taxe, e-poste. Parallèlement, le Gabon développe un projet de couverture numérique universelle à l’endroit des populations de l’arrière-pays destiné à doter 2755 villages de l’accès à l’internet haut débit, à la télévision et au téléphone.

De même, un projet d’incubateur d’entreprises innovante est en cours de finalisation,parallèlement au programme "Train my generation" soutenu par un opérateur de téléphonie mobile, lancé récemment, qui vise à former 5000 jeunes gabonais aux petits métiers des TIC.

A l’initiative des opérateurs mobiles et grâce à leur passage à la 3G/4G, les services mobiles, à l’instar du mobile-money et du mobile-Banking, se développent rapidement favorisant ainsi l’inclusion numérique et financière des populations.

 -Monsieur le Secrétaire Général,

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres et Chefs de délégations ;

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des Missions diplomatiques

- Honorables délégués ;

- Distingués invités ;

L’examen décennal des résultats du SMSI montre que beaucoup reste à faire pour atteindre les objectifs fixés. Le Gabon fait sienne les conclusions de la dernière réunion africaine régionale qui préconise l’élargissement du plan d’action actuel notamment au renforcement de la coopération internationale et régionale, à la protection de l’enfant en ligne, à la sécurité des utilisateurs.

Je m’en voudrais si, pour terminer mon propos, j’omettais de remercier, une fois de plus, très chaleureusement l’UIT pour avoir choisi le Gabon afin d’abriter le 15ème colloque mondial des Régulateurs ; je profite d’ailleurs de cette tribune pour vous renouveler, Mesdames, Messieurs, l’invitation du Gabon à venir nombreux participer à cette importante rencontre.

 Je vous remercie de votre aimable attention.

Modifié : 11 / 01 / 2017


En Haut