Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique Porte-Parole du Gouvernement.

Sceau de Republique Gabonaise

Le Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Monsieur Rigobert IKAMBOUAYAT NDEKA, prend part à la 38e Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR-19) qui se déroule à Charm el-Cheikh, en Egypte.

Logo

La CMR est le rendez-vous mondial des décisions sur la répartition de fréquences. Les travaux de la CMR-19 ont examiné la sollicitation de plusieurs Etats membres pour l’utilisation des fréquences comprises entre 24 et 60 giga hertz pour les besoins d’applications à très larges bandes (Big data) d’une part, et le développement de la 5G et des services futurs d’autre part. Les besoins en fréquences pour la navigation aérienne et la demande des services TIC à bord des avions ont également été abordés.

En marge des plénières, le Ministre Rigobert IKAMBOUAYAT NDEKA s’est entretenu avec Monsieur Houlin ZHAO, Secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications. Au cours de cette entrevue, le Ministre a confirmé le respect des engagements du Gabon et réaffirmé sa disponibilité à développer davantage cette coopération. Il a également sollicité l’appui de l’organisation pour l’élaboration de la stratégie nationale contre la cybercriminalité et le renforcement de capacités des personnels sur les aspects de normalisation dans les domaines des objets connectés et de l’intelligence artificielle.

Le Ministre a aussi fait part au Secrétaire Général, de la préoccupation du Gabon sur la nécessité de mettre en place une réglementation internationale pour la sauvegarde de la souveraineté des données nationales conformément aux résolutions de l’ONU. L’Objectif étant de préserver le pays contre l’utilisation des données nationales par des grandes entreprises du numérique à des fins contraires aux intérêts des populations.

Enfin, ayant appris avec satisfaction les tests en cours sur l’introduction de la 5G au Gabon, le Secrétaire Général a sollicité l’accord du Gouvernement Gabonais pour la participation de notre pays à une étude pilote sur le développement des contenus 5G pour l’amélioration des rendements agricoles en Afrique.

imc   imc   imc

imc

Publié le : 25 / 11 / 2019


En Haut